Articles 2022
La retraite progressive dans le monde de l’entreprise

La retraite progressive dans le monde de l’entreprise

La retraite progressive est un dispositif donnant la possibilité d’aménager son temps de travail en fin de carrière. Elle permet à un salarié âgé de 60 ans ou plus de percevoir une partie de ses pensions de retraite tout en exerçant une ou plusieurs activités à temps partiel. La durée de ce temps de travail partiel doit représenter entre 40% à 80% de la durée du temps de travail complet.

De plus, il faut justifier une durée d’assurance d’au moins 150 trimestres et n’exercer aucune autre activité que celle pour laquelle on demande la retraite progressive. Elle n’est exerçable que jusqu’à 67 ans.

Les bénéfices au niveau financier

La retraite progressive permet au salarié d’obtenir de nombreux avantages financiers. Dans un premier temps, il va continuer de cotiser pour sa retraite, ce qui permet de percevoir une partie de sa retraite tout en continuant d’accumuler des points. Même si cela n’impacte pas le nombre de trimestres obtenus, le nombre de points de la retraite complémentaire est en revanche diminué. La cause de cela est une baisse du temps de travail donc du montant de cotisation. Ainsi, cette baisse peut être pénalisante si la retraite progressive est envisagée sur de nombreuses années avec un temps partiel faible. Au contraire, la baisse du nombre de points est peu sensible pour une retraite progressive sur une ou deux années.

Grâce à ce procédé, la perte de salaire des employés est moindre. La perception de la fraction de pension de retraite des régimes obligatoires est inversement proportionnelle à la perte de salaire et à la diminution de l’activité. Par exemple, si un salarié effectue son travail à temps partiel à 80% du temps plein, la pension sera de 20%.

De plus, ce dispositif permet d’éviter le malus de 10% de l’AGIRC ARRCO. En effet depuis 2019, il faut travailler un an de plus pour éviter le malus pendant 3 ans. La retraite progressive permet donc de travailler une année de plus tout en percevant sa retraite afin d’éviter ce malus.

En faisant des années en retraite progressive, il est également possible d’éviter d’avoir à acheter des trimestres d’années incomplètes. Cela est un réel bénéfice car ce rachat coute en général très cher alors que la retraite progressive bonifiera la pension au lieu de la figer avec le rachat. En partant plus tôt grâce au rachat, le salarié cotise moins et dispose donc de moins de droits.

Les bénéfices au niveau humain

Les avantages sociaux de ce dispositif sont tout aussi nombreux. Dans un premier temps, les conditions d’accès sont relativement souples. Du moment que le salarié a 60 ans et a cotisé au moins 150 trimestres, peu importe le domaine de travail, il peut y accéder. Il faut simplement s’y prendre à l’avance (au moins 6 mois à 1 an) et demander l’accord de l’employeur. Depuis 2022, ce dispositif est aussi ouvert aux cadres.

De plus, le fait de passer d’un temps plein à un temps partiel permet une transition vers la retraite en douceur. La durée de travail à temps partiel varie en fonction de l’accord avec l’employeur, entre 40 et 80% du temps plein, soit de 14 à 28 heures. Cela permet au salarié de s’adapter petit à petit à une baisse de travail et donc représente un petit pas vers la retraite.

La retraite progressive n’en reste pas moins un avantage au niveau de l’entreprise. En gardant parmi ses effectifs des seniors ayant de l’expérience, elles seront capables de conseiller les salariés plus jeunes. Ainsi, au lieu de voir leurs salariés expérimentés partir, l’entreprise peut leur conseiller la retraite progressive de manière à ce qu’ils puissent continuer de transmettre leurs connaissances aux autres. De plus, ils pourront par la même occasion transmettre les valeurs de l’entreprise qu’ils auront acquis tout au long de leurs années de travail dans celle-ci.

Ainsi la retraite progressive propose de nombreux avantages que ce soit au niveau économique et social, pour le salarié comme pour l’entreprise. Il faut tout de même réfléchir et réaliser des calculs de rentabilité afin de déterminer si ce dispositif est rentable pour le salarié.

Retraitexpertise s’occupe de ces calculs et vous aide pour vos droits à la retraite. Nous vous accompagnons dans vos démarches pour vous proposer les meilleures conditions possibles pour votre retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.