Artisans et commerçants
Ce qu’il faut savoir sur la pension de réversion

Ce qu’il faut savoir sur la pension de réversion

La pension de réversion donne la possibilité de toucher une partie de la retraite de son conjoint décédé, qu’il percevait lors de son vivant, ou qu’il aurait perçu.

Cette pension de réversion représente une partie de la retraite que le conjoint percevait et dépend du régime. Ce pourcentage s’élève à 54 % pour les régimes de base du privé, 50 % pour les régimes des fonctionnaires, 60 % pour la plupart des régimes complémentaires du privé.

La condition principale pour percevoir cette pension est d’être marié au défunt. Le pacs et le concubinage ne donnent pas accès à cette pension, même si vous avez eu des enfants avec le défunt.

Qui en bénéficie

La réversion pour le régime de base

Il faut respecter 3 conditions afin de percevoir la pension de réversion :

  • avoir été marié avec l’assuré
  • avoir au moins 55 ans
  • ne pas dépasser, en 2022, 21 985,60 € € de revenus annuels bruts, ou 35 176,96 € € en couple. La caisse de retraite regarde les revenus des 3 derniers mois. S’ils sont inférieurs au 1/4 du plafond correspondant à votre situation de famille (seul ou en couple), la condition de ressources est remplie. Si ce n’est pas le cas, la caisse de retraite regarde les revenus des 12 derniers mois. Cela permet de ne pas pénaliser les personnes ayant eu des revenus exceptionnels au cours des 3 derniers mois.

Il faut aussi savoir que si le défunt avait une assurance vie, le revenu supplémentaire perçu par celle-ci ne sera pas pris en compte dans l’évaluation des droits à la pension de réversion. Il en va de même pour les allocations. Enfin depuis 2019, les personnes ayant été condamnées pour violences conjugales ne pourront pas percevoir la pension de réversion.

La réversion pour les régimes complémentaires

La pension de réversion des régimes complémentaires est attribuée sans condition de ressources. La seule exception se fait pour les artisans et commerçants. Pour ce régime, la somme des revenus et de la pension de réversion ne doit pas excéder 79 464€. La condition d’âge reste la même quel que soit le régime, c’est-à-dire 55 ans. Cependant, si l’ayant droit est en situation d’invalidité ou a 2 enfants à charge, la condition d’âge ne s’applique pas.

Ainsi, la pension de réversion peut être perçue quel que soit le moment du décès. Cela peut être avant ou après la liquidation des droits à la retraite. Elle n’est cependant jamais versée automatiquement, puisqu’il faut faire une demande auprès des caisses de retraite.

Il faut tout de même faire attention puisque la pension de réversion peut être perdue ou diminuée si les conditions ne sont plus remplies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.